Google

algie - Actualités - Ménopause Consciente

Aller au contenu

Menu principal :

L’ALGIE FACIALE

Publié par Sandrine Hurtado dans Santé · 18/8/2018 01:05:57
Tags: algiefaciale;douleurintense;hormones;

N’est  pas répertoriée en tant que telle. Mais elle m'a été définie par une jeune mère de famille comme une céphalée d’une violente intensité uniquement sur une partie du visage, dont les  douleurs disparaissaient pendant la grossesse.

Je ne savais pas pas que cela existait, aussi afin de vous rendre la vie beaucoup paisible et agréable, je vous propose quelques pistes de démarrage :
Si la cause est hormonale, il semblerait que ce soit dû à une chute du taux d’oestrogènes. Pour en être certaine avant de pouvoir  proposer un complément en phyto-hormones like, je vous invite à faire un bilan hormonal pendant les crises.


La cause peut-être aussi d’origine alimentaire, j’émets l’hypothèse d’un terrain très encrassé, ce qui est fort probable. L’organisme produit beaucoup de toxines qui se sont accumulées avec les années. Pour tous types de douleurs liées à un mal de tête bénin ou à une migraine ou autre, il y a toujours un lien avec l’alimentation.

Etape 1, il s’agirait d’éliminer :

  • Le lait de vache

  • Le blé

  • Les œufs

  • Le maïs


Il serait préférable d’éviter la consommation de fromage vieilli, de vin rouge, la bière, la crème sûre, le chocolat et les charcuteries.

Il faudrait que ces aliments soient éliminés dès maintenant et sur plusieurs mois et de noter la date de la dernière crise, celle des prochaines de façon à compter les fréquences d’apparition et de durée.
Je ne vous cache pas que les résultats se feront sentir sur le long terme, mais de toute manière, vous vous sentirez beaucoup mieux  physiquement. Cette démarche alimentaire  demandera une adaptation quotidienne un peu fastidieuse certes, mais saine et naturelle.

L'origine est aussi psychologique car on ne peut pas travailler qu'une facette de la conséquence. Certainement que vous ruminez beaucoup de négativité dans vos émotions et dans vos pensées.  Prenez-en conscience ! En ayant tendance à nier la réalité, vous augmentez considérablement votre niveau  de stress. Vos émotions ne demandent qu'à s'exprimer. Soyez flexible et compréhensive envers vous-même. Vous existez telle que vous êtes, avec des défauts, des failles mais aussi avec des qualités, des désirs et des envies. Vous n'avez pas à vous culpabiliser parce que vous êtes dans l'incapacité de répondre à toutes demandes. Vous êtes PARFAITE et HUMAINE !

Commencez par défricher tout ça en vous posant les questions suivantes :
Est-ce que vos douleurs sont déclenchées par le stress, certains aliments, les périodes prémenstruelles, un changement de vie ?
Est-ce que vos douleurs sont accompagnées de nausées, vomissements, d'intolérence à la lumière, aux bruits, aux odeurs ?
Est-ce que la crise est précédée par les aspects visuel, sensitif, moteur,psychique, par des vertiges ou des troubles auditifs ?
A quel âge cela à commencé ?


Etape 2, je vous conseille :

de vous faire accompagner par un praticien en shiatsu.
de suivre une thérapie afin de pouvoir déposer vos mots.
De consulter un acupuncteur.

Etape 3,
ECOUTEZ - VOUS ET FAITES - VOUS PLAISIR !

Si au bout de quelques mois il y a peu d'évolution, je pourrais vous accompagner à travers un régime hypotoxique si vous vous sentez prête à réorganiser votre mode alimentaire.
Soyez bienveillante envers vous-même.
Amicalement Vôtre,
Sandrine Noël








Retourner au contenu | Retourner au menu