Google

COMPLEMENTS OU SUPPLEMENTS ALIMENTAIRES ? - Actualités - Ménopause Consciente

Aller au contenu

Menu principal :

COMPLEMENTS OU SUPPLEMENTS ALIMENTAIRES ?

Publié par Sandrine Hurtado dans Santé · 19/6/2015 11:12:37

Un complément, est une substance qui permet de « compléter » une alimentation afin d’atteindre les Apports Nutritionnels Conseillés (ANC) spécifiques aux sportifs pour chaque catégorie de nutriments. Ce sont des sources concentrées de nutriments, vitamines et de sels minéraux, des substances à but nutritionnel ou physiologique et peuvent contenir des plantes ou extrait de plantes, des acides aminés, des protéines, des acides gras, des enzymes ou des hormones. Leurs formes sont variées : gélules, pastilles, comprimés, pilules, sachets en poudre, ampoules buvables…

Un supplément, est une substance permettant de dépasser les ANC et ainsi, de consommer « plus de » vitamines, minéraux, oligoéléments en vue d’une plus grande performance.

D’un point de vue légal, seuls les minéraux, les vitamines et les plantes, ont été clairement définis sur des listes d’ingrédients autorisés.

Les compléments et les suppléments ne sont pas des médicaments.

Si nous ne menions pas une vie aussi stressante, aussi polluée et si nos aliments n’étaient pas industrialisés, une alimentation équilibrée et variée apporterait tous les nutriments nécessaires à notre organisme.
Les compléments alimentaires compensent les déficiences liées à une carence alimentaire que l’on peut rencontrer en cas de grossesse, pour les règles abondantes, pour les adolescents, pour les personnes qui suivent un régime végétalien, les inflammations chroniques…

On les utilise aussi en prévention, pour soulager les petits maux du quotidien.
Avant toute utilisation, et pour les cas particuliers comme le diabète, l’hypertension artérielle par ex., il est préférable de consulter votre médecin.


LA MENOPAUSE

De nombreux compléments alimentaires sont proposés pour soulager ces troubles ou le syndrome prémenstruel.
Les ISOFLAVONES ou PHYTOESTROGENES
La DHEA
Le YAM
La VITAMINE E
Les ENDOPHOSPHOLIPIDES

Le RHIZOME de L’ACTEE à GRAPPES NOIRES (ou CIMIFUGA)
Le HOUBLON
Les GRAINES de LIN
La SAUGE OFFICINALE

Il y a aussi d’autres plantes comme le ginseng, le trèfle rouge, l’achillée millefeuille ou le gattilier.

RECOMMANDATIONS
Il est déconseillé aux femmes enceintes qui ont des antécédents du cancer  du sein ou de l’utérus de prendre des plantes contenant des phytoestrogènes.

Parlez-en d’abord à votre gynécologue, lui ou elle seule est habilité(e) à émettre un diagnostic. Il est conseillé de respecter consciencieusement la posologie.

En conclusion, une alimentation biologique et variée accompagnée de bourrache et d’onagre demeure une bonne solution.

LA SANTE RESTE DANS L’ASSIETTE !




Retourner au contenu | Retourner au menu